vendredi 20 février 2009

Nouvel An à Shanghai

在上海过新年

Voilà j'ai finit mes deux grosses semaines de vacances de nouvel An Chinois, basé à l'université Tongji à Shanghai.

Les faits marquants : visite de la ville, ou au moins d'une partie ; nouvel an ; grosse glaudouille et rentrée scolaire.

Je suis maintenant habitué à Shanghai (notamment au climat de ma chambre), j'ai un peu visité le centre-ville avec deux camarades le premier weekend après mon arrivée. Puis ensuite tout le monde est « rentré en vacances ». (Ils ont deux à 4 semaines de vacances pour le nouvel an, allias spring festival).

Du coup j'ai passé deux semaines tout seul, à lire des publi scientifiques sur la gestion des déchets urbains, à me blottir sous ma couette, à regarder des DVD à 1 euro (en anglais avec sous-titres anglais). Je suis quand même sorti qq fois dans Shanghai. Il n'y a pas énormément de trucs comme à Pékin, c'est pas une ville culturelle. Moi j'ai aimé la vieille ville chinoise, avec ses vieilles maisons à un étage, le linge qui sèche partout, les vieux les enfants, les mini-marchés où ils vendent des crapauds vivants et autres trucs visqueux. C'est pauvre c'est sûr, mais j'aimerai bien demander aux gens s'il préféreraient être dans une cage-à-poule HLM pour avoir l'eau courante, une une vraie cuisine et des chiottes à eux. En bon égoïste en tous cas, le touriste est charmé par ce décors et se retrouve projeté un siècle en arrière. Dans le reste de la ville ya plein de bâtiments du temps des européens.

Européen mais avec une petite étoile communiste très classe je trouve.

Il y a une rivière marron, et des grattes-ciels, mais pas plus qu'à Canton. Et la fameuse tour à boules, pour la télévision (sur la photo plus haut), mais qui est plus jolie de nuit. Je n'ai fait qu'un petit tour rapide dans l'ancienne concession française mais j'ai rien vu d'extraordinaire, à part que c'est un peu moins moche et gris que le quartier de mon université.

J'ai aussi vu un pâté de bâtiments rénovés (ou copiés) qui font un peu temple, mais qui hébergent une foultitude de magasins en tous genres pour touristes. C'est aussi la destination des chinois le jour de l'An car c'est LA zone un peu décorée.

C'est là qu'on est retournés lundi soir avec des collègues chinois pour la clôture du festival de printemps (période du Nouvel An). Il y avait quelques lanternes, accrochées et éclairées, comme le veut la tradition, qui se perd... Par exemple, les gens qui se baladaient avec une lanterne se comptaient sur les doigts de la main. Par contre dans le ciel on voit des lanternes qui volent (un peu comme nos ballons à hélium, sauf qu'elles se consument en fin de vie et rien ne retombe à terre).

Ce soir-là, c'était trop bien, parce qu'étant en groupe, on prend plus le temps de visiter. On est allé dans la vieille ville guidés par le seul shanghaien du labo, et on a goûté plein de trucs trop bons. (voir ci dessus !) Il faut notamment manger des yuan xiao, ce soir là, pour s'apporter le bonheur. C'est comme des balles de pingpong en riz gluant avec une poudre noire et sucrée à l'intérieure. Miam. Bref là c'était trop bien, dans la foule, mais avec des chinois, qui aiment acheter plein de trucs, j'ai vraiment pu profiter (et me péter le bide !). Il avait quelques feux d'artifices, mais c'était pas la même folie que le soir du réveillon quinze jours avant.









Ah oui ! J'ai toujours du mal à raconter dans l'ordre. La veille du nouvel an, j'étais allé au centre dans la journée, mais je n'étais pas resté le soir car je savais pas encore trop pour le métro. Bref j'avais juste vu les premiers marchands fermer leurs boutiques, scotcher un caractère porte-bonheur sur la portent, et allumer des pétards et des fusées devant pour avoir de bonnes affaires l'année à venir. C'est très amusant, assourdissant et asphyxiant. Moi j'étais tout excité.

Après, le soir, dans ma chambre j'entendais les détonations et j'apercevais des feux d'artifices un peu partout. Je suis donc ressorti entre 11h et minuit et demi. J'ai chercher une rue où yavait du bruit. Et là j'en ai pris plein mes ruches à miel. Et mes quinquets aussi. Ça pétait de partout, la rue était enfumée, et à minuit pile il devait y a voir au moins trois feux d'artifices en même temps dans un rayon de 200 mètres. J'imagine que ça devait encore pire au centre centre. J'ai regretté de pas y être, mais au moins j'ai pas perdu de bras (ya des morts tous les ans). Ya des mitraillettes immenses de pétards, des fusées qui font boum puis un deuxième boum plus fort à 10 m de haut. Et des caisses-boîtes de feux d'artifices. Tout ça doit leur coûter un max au final, mais c'est cool de voir cette folie. Un plaisir simple, je me suis sentis heureux comme un enfant...

Le lendemain je suis sorti pour voir du folklore : danse du lion ou du dragon, etc, mais ça se fait de moins en moins j'ai l'impression, je me suis retrouvé dans la foule des gens qui sortaient, se baladaient comme moi, au milieu des boutiques, ou des vendeurs dans la rue.

Allez, juste pour le style, je mets la seule petite danse du Lion que j'ai aperçue

Après ça, la fin des vacs m'a paru bien calme, même si ça a pété encore tous les soirs pendant quatre ou cinq jours, pour reprendre un peu deux jours avant la fin du festival (qui dure quinze jours).


Les étudiants de mon prof-hôte ont dû revenir avant la fin du festival , parce qu'il est très strict avec eux. Il n'aime pas les mots vacances, loisirs. Les étudiants sont tenus de venir au bureau tous les jours même le week-end, de 9 heures à 17 minimum (dès fois ils restent le soir !). Heureusement j'ai un régime spécial... J'y suis pas allé dimanche !

On a quand même fait un basket avec les gars aujourd'hui parce que le prof n'était pas sur l'université ! C'est cool ce truc mais qu'est-ce que je suis nulllll...

Donc ces-temps ci je suis très content, je travaille mon rapport (mes tuteurs m'ont enfin expliqué ce qu'il devait y avoir dedans !), et je fais doucement connaissance avec toute l'équipe des étudiants masters et thésards. J'aide aussi Yang Na, une brillante thésarde qui a mon âge, c'est très jeune en Chine pour une thésarde, pour faire une expérience sur l'émission/assimilation de méthane par un sol de couverture de décharge. Toute leur équipe est solidaire (grâce à la sévérité du prof) et tout le monde est super gentil. Chacun rapporte un petit truc à manger de sa région après les vacs : friandises, fruits bizarres séchés, ou un truc marin séché et sucré (beuuuuuurk).

J'ai assisté à un joli coucher de soleil citadin, un des rares soirs où ils faisait beau

Voilà, c'est plutôt cool, je me plais maintenant (je me suis pas dit ça tous les jours pendant les vacances!). Faudrait juste que j'arrive à visiter des sites et labos intéressants pour faire un peu autre chose que de la bibliographie, mais le prof n'a pas l'air trop disposé à m'aider dans ce sens...alalala.

Et je me plais aussi dans l'autre sens du terme, parce que aujourd'hui on est allé « au coiffeur », avec deux copines (hihi, ça faisait quinze ans que j'y étais pas allé, je me suis bien marré !). Le coiffeur avait l'air d'un vrai Tongxinglian (Pédé), mais j'ai été coiffé par une fille par très souriante, mais concentrée. Je suis bien content de son boulot, c'est très pro, ça vaut bien les même pas deux euros.

Voilà le résultat avec la wax et tout et tout. J'ai l'air d'un vrai ado fashion chinois !

J'ai trouvé au musée de Shanghai le vase dans lequel Tintin s'est autrefois caché dans ses aventures du Lotus Bleu !! Trop classe, ce pot géant (on peut vraiment se cacher dedans)

1 commentaire:

cathounette a dit…

saluuuuut bastoun!! enfin rentrée, ca veut dire plus de connexion merdique et ca veut aussi dire, enfin je peux aller voir le blog de bastoun!! ca fait plaisir de voir toutes les photos qui illustrent tes newsletters, chouette blog, maintenant j'attends de tes nouvelles ds le froid clermontois :)
plein de bisous coc
cath